Pourquoi OPTIpsy?

Optimisme

 « Si vous observez autour de vous, vous noterez que la plupart des gens respectent une formule que leur école, leur entreprise, leurs parents, voire la société, leur ont inculquée avec plus ou moins de subtilité : si vous travaillez dur, vous réussirez, et quand vous aurez réussi, alors vous serez heureux. Cette vision des choses est à la base de ce qui nous motive le plus souvent dans la vie : si j’obtiens cette augmentation, ou si je réalise cet objectif de ventes, je serai heureux. Si je décroche cette bonne note, je serai heureux. Si je perds ces deux kilos, je serai heureux, etc. Réussite d’abord, bonheur ensuite.

Le seul problème, c’est que cette formule est erronée. (…) Plus d’une décennie de recherches révolutionnaires dans les domaines de la psychologie positive et des neurosciences a établi sans équivoque que le rapport entre la réussite et le bonheur fonctionne dans l’autre sens. Nous savons à présent que le bonheur précède le succès. Et qu’en réalité bonheur et optimisme alimentent résultats et réussite. » Shawn Achor

 

Optique 

« Pendant vingt ans, ma recherche a montré que le point de vue que vous adoptez sur vous-même affecte profondément la manière dont vous conduisez votre vie. Elle peut déterminer si vous devenez la personne que vous voulez être et si vous accomplissez les choses qui comptent pour vous. (…) La croyance dans le fait que vos qualités sont gravées dans la pierre – l’état d’esprit fixe – crée un besoin impérieux de faire ses preuves, encore et toujours (…) Il y a un autre état d’esprit dans lequel ces traits ne sont pas simplement une main de poker que vous devez accepter et avec laquelle vous devez jouer, en essayant sans cesse de vous convaincre, vous et les autres, que vous avez une quinte floche alors que vous êtes secrètement embarrassé parce que vous avez une paire de dix. Dans cet autre état d’esprit, le jeu avec lequel vous jouez est juste le point de départ pour un développement ultérieur. Cet état d’esprit de développement est basé sur la croyance que vos qualités fondamentales sont des choses que vous pouvez cultiver par vos efforts. Bien que les gens puissent être différents de beaucoup de façons – de par leurs talents et aptitudes initiales, leurs intérêts, ou leur tempérament –, chacun peut changer et se développer par le travail et l’expérience. » Carol S. Dweck

 

Optimalisme 

« (Pour) les chercheurs (…) la psychologie positive est l’« étude scientifique du fonctionnement humain optimum ». Ils n’oublient pas, dans leur raisonnement, les limites inhérentes à la nature humaine ; ils savent bien que nous sommes tous amenés tôt ou tard à faire des compromis, et qu’on ne peut pas tout avoir. La question qui fonde la psychologie positive est la suivante : quelle est pour moi la meilleure vie possible ? En ce sens, dans la mesure où elle met l’accent sur le choix optimal, cette discipline diffère grandement de ce qu’on classe sous l’étiquette du « mouvement pour l’épanouissement personnel », qui a par trop tendance à nous faire miroiter une perfection à laquelle nous devrions aspirer dans la vie. Une aspiration qui, paradoxalement, peut conduire à un fort sentiment d’insatisfaction, voire au malheur. » Tal Ben-Shahar

 

Retour